Visiter Mdina et Rabat : le guide complet

Situées dans le centre de Malte, les localités de Mdina et Rabat ne formaient autrefois qu’une seule et même ville. Ce sont les Arabes qui, pour des raisons de défense nationale, divisèrent la ville en deux par un fossé. Tout comme La Valette, Mdina dégage une atmosphère particulière et fascinante. Ses ruelles et son calme ne vous laisseront certainement pas de marbre.

Moins touristique, Rabat n’en est pas moins intéressante. Intimement liée à l’introduction du christianisme à Malte, elle aurait accueilli l’apôtre saint Paul suite à son naufrage sur les côtes maltaises alors qu’il naviguait vers Rome pour y être jugé.

Nous vous proposons de partir à la découverte de ces deux localités qui concentrent de véritables trésors historiques et architecturaux.

Mdina et Rabat : le guide complet des choses à voir

Mdina, la cité silencieuse

Fondée par les Phéniciens il y a 3 000 ans, Mdina se démarque par ses majestueux palais du Moyen Âge et de la Renaissance, et ses superbes églises et fortifications. Habitée par les Grecs, les Romains et les Phéniciens, les Arabes et les Normands, son origine remonte à l’Antiquité. À l’époque romaine, elle portait le nom de Melita, avant d’être rebaptisée Mdina (« la ville ») par les Arabes. Ce sont d’ailleurs eux qui ont fortifié la ville et l’ont entourée de murailles. Aussi connue sous le nom de « cité silencieuse » (elle ne compte que 300 habitants !), Mdina est perchée sur l’un des points les plus élevés de l’île. Elle fut la capitale de Malte jusqu’à l’arrivée des chevaliers de l’ordre de Saint-Jean de Jérusalem en 1530, qui transférèrent alors leur siège à Birgu puis édifièrent une nouvelle capitale, La Valette.

Avec ses faux airs de Tolède, Mdina est un musée à ciel ouvert et renferme de superbes réalisations architecturales que nous allons vous présenter ci-dessous.

Remparts et porte de Mdina

À votre arrivée à Mdina, prenez le temps d’observer les remparts qui ont été bâtis par les Arabes puis complétés par les Chevaliers. Pour distinguer l’œuvre de chacun, il faut prêter attention à la structure des remparts : quand les murs sont verticaux, c’est l’héritage arabe et s’ils sont légèrement inclinés, ils datent des Chevaliers. La porte principale de la ville a été érigée en 1724 sur les plans de Charles François de Mondion, un architecte français à qui l’on doit de nombreuses réalisations à Malte. Elle est flanquée de deux lions dressés (qui figurent aussi sur le blason du grand maître Manoel de Vilhena) et est surmontée des armes du grand maître portugais. Une fois que vous aurez franchi la porte, retournez-vous et observez les sculptures de pierre en bas-relief qui rappellent les saints patrons de la ville : saint Paul, saint Publius et sainte Agathe.

gate mdina

Palais Vilhena

Sur la droite de l’entrée principale se dresse le Palazzo Vilhena. Bâti en 1730, toujours à la commande du grand maître Vilhena et sur les plans de Charles François de Mondion, ce palais est un bel exemple de l’architecture baroque française telle qu’introduite à Malte au XVIIIe siècle. L’édifice se trouve à St Publius Square, sur le site de l’ancienne Università médiévale (une institution municipale construite vers 1454), et accueille aujourd’hui le musée national des Sciences naturelles. Les collections exposées dans le musée couvrent divers aspects de l’histoire naturelle de l’archipel maltais. On y trouve notamment des collections d’insectes, de mammifères exotiques, de faune marine, d’oiseaux et de coquillages.

Tour de l’étendard

Toujours à St Publius Square se trouve la tour de l’étendard qui abrite aujourd’hui l’office de tourisme de Mdina. Elle avait jadis pour fonction de faire le guet. On y allumait un feu pour sonner l’alarme en cas d’attaque et avertir de l’arrivée de troupes ennemies.

La cathédrale Saint-Pierre-et-Saint-Paul et son musée

En plein centre de la place Saint-Paul se trouve la cathédrale qui a été bâtie sur les restes d’un premier édifice de l’époque médiévale qui fut presque complètement détruit lors d’un tremblement de terre en 1693. La cathédrale a été érigée là où saint Paul aurait converti au christianisme le gouverneur romain Publius, devenu alors le premier évêque de Malte. Lors de votre visite, observez ses deux clochers et ses deux horloges : celle de gauche fait office de calendrier (mois et jours) et celle de droit indique l’heure. D’après la légende, l’horloge de gauche aurait été installée afin de tromper le diable, qui ainsi ne saurait jamais l’heure réelle pour s’emparer d’une âme. Nous vous conseillons vivement de visiter l’intérieur qui renferme de superbes fresques, tableaux, sculptures et autres objets de culte. Le dôme est tout aussi magnifique.

Le musée se trouve dans un imposant palais baroque et abrite de précieuses collections d’œuvres d’art, de pièces de monnaie, d’antiquités romaines et de documents originaux datant de l’Inquisition.

Tarifs (entrée cathédrale + musée) : 5 €/adulte ; 3,50 €/étudiant ; gratuit pour les enfants de moins de 12 ans.

La cathédrale Saint-Pierre-et-Saint-Paul

Palais Falzon

Le palais Falzon, aussi connue sous le nom de maison normande, est le bâtiment le mieux conservé de l’époque médiévale à Mdina. Il été construit en 1495 pour le vice-amiral aragonais Antonio Falzon et a été racheté en 1927 par le capitaine suédois Olaf Gollcher, qui fut le dernier habitant et propriétaire de la demeure. C’est aujourd’hui un musée qui ne renferme pas moins de quarante-cinq collections de peintures, d’argenterie, de meubles, de bijoux, de tapis et d’armoiries orientales, ainsi qu’une bibliothèque remarquable contenant plus de 4 500 ouvrages et des manuscrits de grande valeur. Tout cela appartenait au philanthrope Gollcher qui était un grand collectionneur.

Tarifs :

  • Adultes : 10 €
  • Étudiants : 5 €
  • Personne âgée : 5 €
  • Enfants (6-12 ans) : Gratuit

L’entrée est interdite aux enfants de 0 à 5 ans. Le ticket comprend un guide audio disponible en plusieurs langues.

Palazzo_Falson

Palazzo de Piro

Construit au XVIIe siècle, le Palazzo de Piro illustre à merveille l’architecture baroque maltaise. Il abrite le musée des outils, des métiers et des traditions, un café-restaurant et un hôtel 5 étoiles. Cet endroit est idéal pour une pause-café ou le déjeuner. Le cadre est très joli et vous aurez une magnifique vue sur l’île.

Jardins de Mdina

Aménagés dans les fossés de la ville, ces jardins offrent une ambiance très agréable où il fait bon se balader, surtout pendant une belle journée ensoleillée. L’accès aux jardins peut se faire par l’ascenseur situé près du parking principal.

jardins mdina

Vue du bastion et Fontanella

Le bastion à l’arrière de Mdina offre une vue imprenable sur les parties nord et est de l’île. Non loin de là se trouve le salon de thé Fontanella, célèbre sur l’île pour ses pâtisseries.

fontanella

Rabat, terre d’accueil de l’apôtre saint Paul

Église et grotte de Saint-Paul

L’église collégiale de Saint-Paul se trouve au-dessus de la grotte où se serait réfugié l’apôtre après son naufrage. Il aurait utilisé ce lieu comme base pour prêcher et établir une communauté chrétienne.

Catacombes de Saint-Paul et de Sainte-Agathe

Les Catacombes de Saint-Paul constituent un complexe de cimetières romains souterrains interconnectés qui étaient en usage jusqu’au VIIe, voire XVIII de notre ère. les premiers chrétiens créèrent ces cimetières car le droit romain interdisait d’enterrer les défunts dans les villes. Les catacombes de Saint-Paul représentent la preuve archéologique la plus ancienne et importante du christianisme à Malte. Elles renferment en effet divers types de tombes et des fresques portant des inscriptions, dont le nom d’un certain Eutychion.

Les Catacombes de Sainte-Agathe auraient servi de refuge à la jeune sicilienne de Catane qui serait venue à Malte pour échapper à l’empereur Dèce. Les catacombes abritent de superbes fresques consacrées à la jeune sainte, 500 tombes, dont 200 de bébés, et des tables qui servaient aux agapes funéraires.

Catacombes de Saint-Paul et de Sainte-Agathe

Musée Wignacourt

Le musée se trouve dans un palais baroque qui fut la résidence des Aumôniers des Chevaliers de Malte. Il renferme d’impressionnants tableaux de peintres tels que Mattia Preti, Antoine Favray, Francesco Zahra et d’autres artistes maltais et européens ainsi que des pièces concernant l’histoire de l’ordre de Malte.

Tarifs :

  • Adultes : 5 euros
  • Étudiants et enfants (12 ans et +) : 3,50 euros
  • Personnes âgées (61 ans et +) : 3,50 euros
  • Enfants (7-11 ans) : 2,50 euros
  • Enfants (de moins de 6 ans) : Gratuit

Le prix comprend la visite du musée, des catacombes et de la grotte de Saint-Paul, du sanctuaire de saint-Publius et des abris anti-aériens datant de la Seconde Guerre mondiale.

Domus Romana

Le musée de la Domus Romana a été construit sur le site d’une ancienne villa romaine datant du Ier siècle av. J.-C. Sa découverte fortuite en 1881 et d’autres fouilles effectuées entre 1920 et 1924 ont permis de trouver de somptueux pavements mosaïqués et d’autres vestiges de l’ère romaine.

Visite guidée de Mdina

Si vous préférez visiter Mdina avec un guide et bénéficier ainsi d’explications sur l’histoire de la ville, plusieurs excusions à journée ou à la demi-journée sont proposées. Ces visites regroupent pour la plupart Mdina, Mosta, et Ta’ Qali. Pour réserver et obtenir plus d’informations sur ces prestations, cliquez sur les liens ci-dessous. Les prix indiqués sont par personne.

  • Visite à pied de Mdina (2 heures) avec un guide professionnel agréé. 13 €. Nous recommandons cette compagnie avec laquelle nous avons déjà réservé une visite guidée de Birgu, l’une des Trois cités. Nous avons trouvé la guide sympa et compétente. La visite était en anglais mais la guide avait étudié le français et faisait donc l’effort de traduire aux personnes qui ne comprenaient pas bien l’anglais.
  • Visite guidée de Mdina (2 heures) à pied avec un guide professionnel agréé. 15 €. En anglais.
  • Excursion d’une demi-journée (5 heures) : Église de Mosta, le village d’artisans de Ta’Qali et Mdina. 32 € avec prise en charge et retour à votre hôtel, transport, services d’un guide local et entrée à l’église de Mosta. Possibilité de faire la visite en français.
  • Visite nocturne de La Valette, Mosta et Mdina avec spectacle 5D (4 heures) : 30 €.
  • Excursion d’une journée (8 heures) : Mdina, l’église de Mosta, les jardins de Sant’Anton, le village d’artisans de Ta’Qali, Mdina et les catacombes de Saint-Paul. 50 € par personne avec déjeuner, guide, frais d’entrée sur les différents sites et transport depuis et vers votre hôtel inclus. Possibilité de faire la visite en français.
  • Excursion d’une journée (8 heures) : Mosta, Ta’ Qali, Mdina et La Valette. 52 € avec transport, guide et billet d’entrée à la co-cathédrale Saint-Jean inclus. En anglais.

Comment arriver à Mdina et à Rabat en bus

Il est facile de rejoindre Mdina en bus.

  • Depuis l’aéroport : X3
  • Depuis La Valette : 50, 51, 52, 53
  • Depuis Sliema et St Julian’s : 202
  • Depuis St. Paul’s Bay, Bugibba et Qawra : 186 et X3

Dormir à Mdina ou à Rabat

Mdina et Rabat comptent quelques hôtels dont le magnifique Xara Palace Relais & Chateaux, un palais du XVIIe siècle à l’architecture baroque. Toutefois, la région étant (trop) calme le soir, nous vous recommandons de séjourner plutôt du côté centre-est de l’île (Sliema, etc.). Il sera également plus facile de rejoindre les zones touristiques depuis là. N’hésitez pas à consulter notre article consacré aux meilleurs endroits où se loger à Malte pour obtenir des conseils et des informations utiles à ce sujet.

Une bonne demi-journée suffit pour visiter Mdina et Rabat, car les deux villes sont petites et proches l’une de l’autre. Bien sûr, si vous comptez visiter certains musées, cela prendra plus de temps. Comptez alors une journée. Nous vous recommandons de commencer par Mdina. Bonne visite !

Autres articles qui pourraient vous intéresser : 

Comment se déplacer à Malte

Où dormir à Malte

Note du lecteur
[Total: 13 Moyenne: 4.8]
Partagez l'article avec vos amis

2 Comments

  1. Béatrice septembre 5, 2019
    • redaction septembre 7, 2019

Leave a Reply